hébergement d'image

CREER UN SITE RENTABLE AVEC WORDPRESS, JUSQU’OU PEUT-ON ALLER ?

Comment créer un site gratuit et rentable avec WordPress

Vous sortez de chez vous tranquillement et un billet de banque tombe devant vous et, remerciant le ciel, vous le ramassez tout en cherchant autour de vous qui peut être le généreux donateur…et, surprise, il n’y a personne !

Et là,Vous vous demandez quel investissement pourriez vous faire sans risquer de le perdre.

A votre avis, si vous décidez de créer un site gratuit avec WordPress, le résultat va-t-il être à la hauteur ? Allez-vous tirer un trait sur la qualité en fonction de votre humble billet de banque ?

A juste titre, nous pensons, qu’avec une humble somme et les bons interlocuteurs, vous pourriez parfaitement démarrer un nouveau business vous permettant de recevoir un nouveau revenu, avec un investissement sans risque à la hauteur du billet de banque tombé du ciel, ça marche à partir de 5 euros ,

Ce même site web fait sous WordPress pouvant complémenter ou supplanter vos revenus actuels ou comment multiplier les billets avec une simple idée.

La majeur partie des “nouveaux chefs d’eux mêmes”, comme ils se définissent, se font aider, aux moyens de leur hébergeur ou dans le cadre professionnel actuel (souvent l’informaticien interne).

Le choix de l’hébergeur, du site web, du graphisme et certains peuvent prendre goût à la technique du CMS WordPress que nous allons vous présenter ci-dessous

 

  1. Créer un site gratuit avec WordPress, est-ce vraiment possible ?
  2. Les avantages de WordPress pour créer un site gratuit
  3. Créer un site gratuit avec WordPress : les limites

Nous attirons votre attention sur le fait que cet article a été scindé en 2 pour être plus lisible – merci de votre compréhension – lien en bas de cet article

Créer un site gratuit avec WordPress, est-ce vraiment possible ?

Spoiler, avant d’étayer mon propos : oui, créer un site gratuit avec WordPress, c’est possible.

Mais avant de foncer tête baissée, il va notamment falloir faire le choix du bon WordPress.

Quoi, c’est-à-dire ? Pas de panique, je vous explique là où je veux en venir dans cette première partie. Vous allez aussi comprendre pourquoi WordPress est gratuit.

Pourquoi WordPress est gratuit ?

Créé en 2003, WordPress est ce que l’on appelle un CMS (Content Management System), ou Système de gestion de contenu, en français.

Il sert à créer des sites internet (sites vitrine, boutiques en ligne, blogs etc.).

Parmi ses nombreuses spécificités, on notera son aspect gratuit.

WordPress est en effet géré par une organisation à but non lucratif : la Fondation WordPress.

L’un de ses objectifs est de créer une “plateforme stable pour la publication sur le web pour les générations à venir”.

Cela se matérialise sous la forme d’un projet open-source (le code de WordPress est ouvert et accessible), distribué sous les termes d’une licence spécifique appelée GNU GPL.

Voilà pourquoi WordPress est en téléchargement libre. Vous pouvez l’utiliser, le modifier, ou encore le redistribuer comme bon vous semble.

De façon plus large, l’aspect open-source se reflète aussi dans le côté “communautaire” de WordPress.

Pour qu’il continue à évoluer et à se développer, il faut savoir que des milliers de contributeurs travaillent au quotidien pour l’améliorer de façon gratuite (même si certains d’entre eux, une minorité, sont quand même payés pour ça).

Au final, c’est tout un écosystème dont vous faites partie qui en profite !

Maintenant que vous disposez d’un aperçu global, je dois vous révéler quelque chose : je vous ai menti.

 

WordPress n’est pas totalement gratuit. Enfin si, mais pas tout à fait.

Vous n’y comprenez rien ? Lisez la suite.

La distinction entre WordPress.com et WordPress.org

Pour réellement jouir d’un site WordPress 100% gratuit, de la tête aux pieds, vous n’aurez qu’une seule possibilité : utiliser l’offre gratuite de WordPress.com.

Vous êtes un peu perdu(e), c’est normal. Il faut savoir qu’il existe deux versions de WordPress :

  • WordPress.com. Cette plateforme d’hébergement vous permet de créer votre site et de l’administrer gratuitement. Il s’agit d’une entreprise à but lucratif détenue par Automattic, la maison-mère de WordPress : c’est donc en partie comme cela que WordPress gagne de l’argent.
  • WordPress.org : il s’agit du logiciel open-source que n’importe qui peut télécharger et utiliser gratuitement. C’est de ce logiciel dont je vous ai parlé dans la partie précédente.

Dans cet article, nous allons uniquement nous arrêter sur WordPress.org.

Si vous comptez lancer un site personnel avec un minimum d’ambition, ou un site professionnel, vous n’aurez pas le choix : il faudra utiliser cette version.

Grâce à elle, vous bénéficierez d’une totale flexibilité et pourrez le personnaliser comme bon vous semble.

Par exemple, le blog de WEB tourne sous WordPress.org.

En revanche, comme je vous le disais, créer un site avec WordPress.org n’est pas totalement gratuit. Faisons le point afin que vous saisissiez bien.

En fait, le logiciel en lui-même est bien gratuit. Mais ça, je pense que vous avez saisi.

Par logiciel, je me réfère au Core (coeur) de WordPress, c’est-à-dire tous les fichiers que vous allez télécharger lorsque vous allez vouloir installer WordPress.

Vous les retrouverez à l’intérieur d’un fichier zip. Cela ressemble à cela :

Mais pour que tout ce petit monde fonctionne et soit accessible sur Internet à vos visiteurs, vous allez en plus avoir besoin d’un nom de domaine, et surtout d’un hébergement.

Ces deux éléments “externes” à WordPress sont payants.

WordPress reste donc gratuit, mais son utilisation ne l’est pas. Vous suivez ?

Bon, ce n’est pas la mer à boire non plus. Pour un nom de domaine, comptez en moyenne une dizaine d’euros par an.

Pour un hébergement sur un serveur mutualisé, prévoyez une fourchette allant de 30€ à 80€ par an.

Sachez qu’il existe aussi des hébergements gratuits, mais je ne vous les conseille pas, notamment pour des raisons de performance et d’accès au support.

En résumé : oui, WordPress est gratuit dans un sens. Mais il existe des coûts additionnels nécessaires pour le faire fonctionner.

En dehors de l’hébergement et du nom de domaine, allez-vous encore devoir mettre la main au portefeuille ?

Réponse juste en-dessous.

Qu’est-ce qui est vraiment gratuit sur WordPress.org ?

Si l’on met de côté l’hébergement et le nom de domaine, utiliser WordPress.org peut être gratuit.

En fait, c’est vous qui allez choisir de payer, ou non. Cela va dépendre de vos besoins et de vos aspirations, mais on y reviendra un peu plus tard.

Vous savez déjà que le logiciel en lui-même est gratuit, mais cela concerne aussi d’autres éléments et notamment :

  • Les thèmes. Pour rappel, un thème représente le design de votre site. S’il existe de nombreuses boutiques spécialisées qui vous les font payer, WordPress dispose de son répertoire officiel sur lequel il met à disposition des thèmes gratuitement. Vous verrez, ce n’est pas le choix qui manque. Par exemple, la rubrique Populaires en contient près de 4 200.
    gamme de thèmes sur wordpress
    Exemple de thèmes sur wordpress

     

  • Les extensions. Une extension (ou plugin, en anglais) sert à ajouter de nouvelles fonctionnalités sur votre site WordPress, sans avoir besoin de coder. Là encore, le principe est le même que pour les thèmes. Le répertoire officiel en propose plus de 55 000 gratuitement.

En résumé, personnaliser votre site de A à Z peut ne pas vous coûter un kopeck.

Il y a d’ailleurs pas mal d’avantages associés à cela. Découvrez-les maintenant.

Les avantages de WordPress pour créer un site gratuit

  • Il est utilisé sur plus de 35% des sites à travers le monde. Cela démontre son efficacité et sa solidité.
  • C’est le meilleur outil pour bloguer : à la base, il a été créé pour ça.
  • Il est naturellement optimisé pour le référencement. (Yoast SEO reste un must simple et efficace pour la personne qui s’occupera du site web et de son référencement. Top !
  • Il est hautement flexible et personnalisable. Vous pouvez tout faire avec : le transformer en boutique, le monétiser etc.
  • Il n’y a pas besoin de savoir coder pour l’utiliser. Même s’il demande de l’apprentissage, vous pouvez très bien vous en sortir sans trop mettre les mains dans le cambouis.
  • Le contenu que vous créez vous appartient en totalité, ce qui n’est pas toujours le cas avec certaines plateformes d’hébergement qui peuvent supprimer, voire même revendre vos données sans que vous n’ayez votre mot à dire.
  • Toute une communauté gravite autour de lui, ce qui fait que vous ne serez jamais seul. Vous avez un problème ? Je parie que vous trouverez des réponses à vos questions sur un forum ou un groupe spécialisé.
  • Malgré les idées reçues, WordPress est un CMS sécurisé.

Reste ensuite à trancher la question suivante : est-il vraiment envisageable et conseillé de mettre sur pied un site WordPress sans débourser un centime ?

A ce niveau-là, tout va se jouer au niveau des deux composants “visibles” d’un site WP : les thèmes et les extensions.

S’ils sont gratuits, sont-ils vraiment efficaces et recommandables ? La réponse est presque oui (certaines fonctions sont bloquées en mode gratuit) ce qui peut vous amener à donner quelques petits sous aux développeurs (fô bien qu’ils mangent eux aussi).

Tout d’abord, il faut savoir qu’ils sont passés au crible par l’équipe WordPressConcrètement, n’importe quel quidam ne peut pas mettre à disposition son plugin sur le répertoire officiel.

Plusieurs contrôles et vérifications ont lieu en amont, afin de s’assurer que tout soit conforme aux standards de WordPress.

Cela assure une certaine qualité aux futurs utilisateurs, et c’est donc un gage de sérieux.

Ce qui n’est pas toujours le cas avec une extension ou un thème Premium (que vous payez).

Même s’il s’agit d’une faible minorité, certains développeurs, attirés par l’appât du gain, vendent leurs produits sans toujours respecter certaines bonnes pratiques (code pas propre, mises à jour erratiques causant des problèmes de sécurité etc.).

Ensuite, un autre argument en faveur du gratuit concerne la relativité simplicité dans la prise en main (de façon générale, il peut y avoir des exceptions).

Les thèmes et plugins gratuits disposent bien souvent d’un nombre d’options assez limitées.

Si vous débutez, ce n’est pas plus mal : vous ne serez pas perdu(e) au milieu d’usines à gaz bourrées de réglages que l’on peut trouver sur des plateformes spécialisées comme Themeforest.

Techniquement, par exemple, bon nombre de thèmes gratuits se paramètrent grâce à l’Outil de personnalisation, directement sur votre back-office (interface d’administration).

Troisième argument en faveur des thèmes gratuits, qui rejoint d’ailleurs le premier : comme ils sont souvent simples, dans le sens minimalistes, ils ne sont pas gavés de code inutile qui pourrait ralentir votre site.

J’insiste sur ce point car il est très important. Posséder un site rapide est obligatoire aujourd’hui permettant ainsi :

  • D’améliorer l’expérience utilisateur.
  • De ne pas impacter vos conversions (actions réalisées par vos visiteurs sur votre site, par exemple l’inscription à votre newsletter).
  • Satisfaire Google. Parmi les nombreux critères pris en compte pour référencer votre site, Google se base sur la vitesse de chargement de vos pages.

Vu comme ça, vous devez vous demander quel est l’intérêt de payer pour votre site WordPress, alors que tout semble facile et fonctionnel sans avoir à débourser un centime ?

Et peut-être, pourquoi on ne vous recommande presque jamais des thèmes ou des extensions gratuites sur les sites spécialisés ?

La première raison concerne l’affiliation. Cela consiste à mettre en avant des partenaires/des produits, à travers des liens affiliés, afin de toucher une commission sur une future vente.

Il y a quelques sites spécialisés qui vivent grâce à ça, donc vous comprenez bien que s’ils veulent gagner de l’argent, ils n’ont aucun intérêt à promouvoir des thèmes ou des plugins gratuits.

Du coup, vous trouverez plus souvent des avis pas toujours très objectifs sur des produits payants, plutôt que sur des thèmes et extensions gratuites.

Malgré tout, il serait un peu trop facile de tout mettre sur le dos de l’affiliation. Si, sur la Toile, on met aussi en avant des produits WordPress Premium, c’est parce qu’un site WordPress gratuit présente des limites.

Créer un site gratuit avec WordPress : les limites

Pour profiter de toute la puissance de WordPress, et donc de ses thèmes et extensions, opter pour du Premium va bien souvent s’avérer nécessaire.

En choisissant uniquement du gratuit, vous serez limité, et c’est logique. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre, et la crémière sans frais.

Vous le ressentirez dans les domaines suivants :

Un site gratuit sera moins flexible et moins personnalisable

Prenons l’exemple des thèmes, pour que vous compreniez bien.

La plupart du temps, un thème gratuit constitue une porte d’entrée vers une version payante.

L’idée consiste à donner un premier aperçu des fonctionnalités, afin de donner envie à l’utilisateur de mettre la main au portefeuille.

Pour avoir les mains libres et faire presque ce que vous voulez, vous devrez donc vous procurer des options payantes.

Le sites utilisant des thèmes gratuits se ressemblent

Si vous vous êtes déjà promené(e) sur le répertoire officiel des thèmes, vous avez sûrement fait le constat suivant : beaucoup d’entre eux se ressemblent.

 

Difficile de dénicher LE thème original que vous ne retrouverez pas chez votre voisin, ou votre concurrent (encore pire).

Si vous voulez vous démarquer, ce n’est pas gagné sans passer par un thème payant.

Ou alors, il vous faudra au moins, de connaître les bases des langages HTML et CSS (*).

Si vous avez une expérience limitée sur WordPress, mettre les mains dans le cambouis n’est pas chose aisée. Sans parler du risque de tout bazarder sur votre site.

Vous ne bénéficierez pas forcément du support

Qui dit site gratuit, dit aussi pas forcément de support (assistance) concernant les thèmes et les extensions que vous allez activer.

En tout cas, les développeurs n’ont pas l’obligation de le faire.

En cas de pépin, vous pourrez bien sûr trouver des réponses sur un forum spécialisé (cela peut être celui du thème ou du plugin, d’ailleurs), mais vous n’obtiendrez pas de retours personnalisés.

Il se peut que vous n’en ayez jamais besoin, certes. Mais si votre site plante un jour à cause de votre thème, avouez qu’un petit coup de main de la part du développeur ne serait pas de trop pour vous sortir du bourbier, n’est-ce pas ?

Franchement, quand on dispose de peu d’expérience sur WP, ce n’est pas négligeable.

Et la sécurité, dans tout ça ?

Enfin, vous pourrez rencontrer des problèmes de sécurité avec un site utilisant un thème et des extensions gratuits.

Tout d’abord, parce que leurs mises à jour ne sont pas toujours incluses. Un problème que vous ne rencontrerez pas avec des versions payantes.

Assurer vos mises à jour est très important pour sécuriser votre site au maximum.

Ensuite, les thèmes et plugins gratuits ont plus tendance à être laissés à l’abandon que leurs homologues payants.

Cela peut entraîner des problèmes d’incompatibilité et de sécurité, voire faire planter votre site.

https://youtu.be/XvlbPBDj-yA?t=344

 

Précision, tout de même :
vous n’êtes pas non plus à l’abri de rencontrer de tels problèmes avec un thème ou une extension payante. Mais ils seront en principe beaucoup plus rares.

Suite aux prochain article : comment créer un blog (site internet non commercial) pour pas un rond !

source