hébergement d'image

COMMENT CREER UN BLOG (SITE INTERNET NON COMMERCIAL) POUR PAS UN ROND !

Thèmes, extensions, Gutenberg : nos conseils pour créer un site sans débourser un centime

Vous avez décidé : vous allez créer un nouveau site sur WordPress gratuitement.

Pour démarrer du bon pied, on vous liste dans cette partie nos conseils sur les meilleurs thèmes et plugins.

Et vous verrez, on parlera aussi de Gutenberg.

Nos recommandations sur les thèmes WordPress gratuits

Vous vous rappelez de la première partie de cet article ? A ce moment-là, je vous ai parlé du répertoire officiel de thèmes, et de sa catégorie Populaires.

Rien qu’elle recense près de 4 200 thèmes. Pour mieux vous y retrouver, vous pouvez commencer par utiliser la recherche par filtres, en sélectionnant par exemple le type de thème (Blog, E-commerce, Portfolio etc.), ou encore les fonctionnalités qu’il doit contenir (logo, en-tête, menu etc.).

Après cet écrémage, vous dénicherez sûrement quelques trouvailles. Avant d’en adopter définitivement une, je vous conseille de porter une attention particulière :

  • Au nombre d’étoiles : préférez un thème bien noté, si possible ayant au moins 4 étoiles sur 5.
  • Aux avis des utilisateurs. Si vous vous rendez compte que bon nombre de personnes sont mécontentes du thème, fuyez-le.

  • Au nombre de téléchargements. Ce n’est pas toujours un gage de qualité, mais cela reste un indicateur assez fiable. Si un thème cumule 1 million d’installations actives, c’est qu’il recèle sûrement quelques qualités. A l’inverse, méfiez-vous de ceux qui ont très peu d’installations actives (moins de 1 000 par exemple), sauf s’ils viennent juste de sortir, bien sûr.
  • À l’aspect responsive du thème. Autrement dit, s’affiche-t-il correctement sur ordinateurs, tablettes et smartphones ? Méfiez-vous de ce qu’avancent les créateurs de thèmes. Tous prétendent que leur thème est responsive (c’est la base), mais le rendu n’est pas toujours idéal. Pour vous en assurer, vous pouvez réduire la fenêtre de votre navigateur, ou utiliser le test d’optimisation mobile de Google.
  • À la vitesse du thème. Je vous ai déjà expliqué que c’était prépondérant. Pour savoir si votre thème ne se trimballe pas une caravane, vous pouvez vérifier ses performances avec des outils comme Pingdom ToolsWebPageTest ou Dareboost.
  • À la date de la dernière mise à jour (MAJ) et à la compatibilité avec votre version de WordPress (la dernière, de préférence).

Avec ça, vous avez de quoi faire un premier tri sélectif. Si vous n’avez ni le temps ni l’envie de chercher, sachez que 3 des thèmes les plus populaires du répertoire officiel sont :

On les a testés sur nos blog et je vous les recommande tous les 3, même si OceanWP me semble plus compliqué à prendre en main pour un débutant.

Leur version gratuite permet déjà de faire pas mal de choses. Pour en tirer profit à 100%, il faudra passer à la version Premium. Mais vous commencez à comprendre ;-).

Nos recommandations pour un site WordPress avec des plugins gratuits

Ici, impossible de vous dresser une liste exhaustive des extensions à installer d’urgence.

Déjà, parce que le répertoire officiel en liste plus de 55 000.

 

Ensuite, parce que tout va dépendre de vos besoins, et du type de site que vous possédez (Blog, boutique e-commerce etc.).

Cependant, certains seront quand même incontournables dans les domaines suivants :

  • Sécurité
  • SEO
  • Performance
  • Sauvegardes

Pour vous aider à bien choisir, WebEmpuriabrava.com dispose d’une ressource étoffée sur le sujet : Les 25 meilleurs plugins WordPress.

Le nom de l’article parle de lui-même, alors foncez le consulter.

À part ça, je vous invite, avant de choisir vos futures extensions, à suivre les mêmes conseils donnés pour les thèmes.

N’oubliez pas de consulter les avis, le nombre d’étoiles et de téléchargements. Et privilégiez des plugins présents sur le répertoire officiel.

Pour terminer cette partie, je vous propose de vous arrêter sur des plugins un peu particuliers : ceux qui concernent les constructeurs de page (page builders, en anglais).

Un constructeur de page vous permet de créer votre propre design grâce à l’utilisation de modules et de templates (des modèles de page pré-conçus) tout prêts.

Il peut être très utile pour créer un site sur-mesure, en partant de zéro, et sans avoir besoin de coder.

Certains d’entre eux sont disponibles gratuitement sur le répertoire officiel. Les deux plus célèbres sont :

  • Elementor
  • Beaver Builder

Leurs versions gratuites sont certes un peu limitées (toutes les options sont présentes dans les versions payantes), mais je tenais à en parler ici car elles peuvent quand même vous rendre quelques fiers services.

 

Par exemple, vous pouvez les coupler à un thème gratuit pour faire des ajouts qui ne sont pas possible nativement sur votre thème.

On peut imaginer l’intégration d’icônes de réseaux sociaux, d’un tableau de prix, ou encore une barre de progression.

En fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre, cela peut déjà être suffisant, sans avoir besoin de chercher des pièces au fond de votre poche.

En parlant de constructeur de page, la transition est toute trouvée avec notre prochain point : Gutenberg.

Quid de Gutenberg pour créer un site internet gratuit avec WordPress ?

Bon, j’ai un peu triché. Stricto sensu, Gutenberg n’est pas un constructeur de page.

Il s’agit d’un éditeur de contenu apparu avec la version 5.0 de WordPress, fin 2018.

Son arrivée a fait beaucoup de bruit, il n’était pas forcément au point lors de sa sortie, mais ça va beaucoup mieux aujourd’hui.

En l’espace de quelques mois, il a bien évolué et propose de plus en plus de fonctionnalités.

Tout cela intégré nativement sur WordPress. Vous pourriez donc vous en servir pour créer votre site WordPress gratuitement.

Alors, bien sûr, vous ne parviendrez pas à des finitions aussi poussées qu’avec un page builder (ce n’est pas le but de Gutenberg, je répète).

Mais pour mettre sur pied des pages simples et efficaces, sans chichis, cela peut largement suffire.

Gutenberg fonctionne par blocs que vous ajoutez au sein de votre contenu (une page par exemple) et que vous pouvez ensuite déplacer où vous le souhaitez.

Vous trouverez par exemple des blocs ImageGalerieFichierTitre ou Son.

Les blocs Gutenberg les plus utilisés
Les blocs Gutenberg les plus utilisés

Là où cela devient intéressant, c’est qu’il existe des extensions qui vous permettent d’ajouter de nouveaux blocs encore plus poussés que ceux proposés de base par Gutenberg.

Certaines d’entre elles proposent même des modèles de page (templates) déjà tout prêts.

Parmi ces extensions, je pourrais vous citer :

Concernant Ultimate Addons for Gutenberg, sachez qu’elle a été créée par les concepteurs du thème Astra.

Astra est l’un des rares thèmes du marché à proposer des démos de sites gratuites 100% conçues pour Gutenberg. Pour y avoir accès, il faut bien sûr utiliser Astra, puis activer le plugin Astra Starter Sites.

source